Résultats en demi-teinte pour le marché francilien des bureaux

Knight Franck a fait un état des lieux du marché locatif des bureaux en Ile-de-France à l’issue du troisième trimestre 2019. Selon le cabinet spécialisé, les prises à bail ont diminué de 5% avec 558 000 m² placés sur la période. « Ce volume porte à 1,68 million le total des mètres carrés placés sur les neuf premiers mois de 2019, soit une baisse de 12% sur un an ; un tassement de l’activité qui tient avant tout au moindre dynamisme des mouvements de plus de 5 000 m² » annonce Philippe Perello, Associé gérant de Knight Frank France.

Incitant les entreprises à renégocier leur bail plutôt qu’à déménager, la rareté de l’offre disponible et la hausse des valeurs locatives ont également limité le nombre de nouvelles transactions.

Dynamisme de la 1ère couronne

La 1ère Couronne évolue à contre-courant de la plupart des autres grands pôles tertiaires d’Île-de-France. Les commercialisations y progressent de 30 % sur un an grâce à la réalisation de dix grandes transactions représentant 56 % de la demande placée totale du secteur. Parmi ces dix transactions, cinq sont supérieures à 20 000 m². En l’absence d’opérations majeures dans l’ouest francilien, il s’agit des plus grands mouvements enregistrés depuis janvier en région parisienne.

Ailleurs, les performances sont plus mitigées. À La Défense, les volumes placés sont limités par le faible nombre d’opérations de plus de 5 000 m² et une activité portant essentiellement sur des offres de seconde-main. En revanche, la demande reste solide dans la Boucle Sud. Porté par le succès de ses offres neuves, ce secteur devrait même réaliser en 2019 l’une de ses meilleures performances grâce à la finalisation attendue de deux très grandes transactions.

« Avec 663 000 m² placés depuis janvier, les volumes commercialisés dans Paris intra-muros reculent de 16 % sur un an mais restent honorables compte tenu de la forte pénurie de bureaux. Plusieurs explications peuvent être apportées pour expliquer la résistance du marché parisien, parmi lesquelles le rythme soutenu des pré-commercialisations de grandes surfaces », explique Philippe Perello.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation