Le pouvoir d’achat immobilier des Français diminue encore

Moins de mètres carrés à mensualités équivalentes et à taux constants. C’est le bilan dressé par Meilleurtaux.com, qui a calculé la surface qu’un emprunteur pouvait financer en octobre s’il s’endettait sur 20 ans en remboursant 1000 euros par mois à sa banque.

Résultat : dans 13 grandes villes sur 20, le pouvoir d’achat immobilier des Français a baissé, constate le courtier. Selon lui, c’est la hausse des prix des logements qui pénalise les acheteurs, car les taux de crédit immobilier sont, eux, restés stables.

Ainsi, c’est à Nîmes que le pouvoir d’achat a le plus diminué (-5 m²), mais également à Bordeaux (-4 m²) où la hausse des prix est « extrêmement rapide » : ils ont augmenté de 300 euros au m² en seulement un mois, selon l’étude.

Angers tire son épingle du jeu

Dans la capitale girondine, le prix au mètre carré a augmenté de plus de 12% sur un an, frôlant les 4300 euros. D’après les calculs de Meilleurtaux, une mensualité de 1000 euros par mois permet ainsi d’acquérir un appartement de 49 m².

À l’inverse, c’est Angers qui s’offre la palme du pouvoir d’achat avec une surface finançable de 103 m², soit +5 m² par rapport à septembre. Reims, Toulon et Grenoble gagnent de leur côté entre 2 et 3 m².

Pas d’évolution cependant à Strasbourg, Nice et Paris où le pouvoir d’achat est resté stable. La capitale française est cependant toujours dernière de ce classement avec seulement 23 m² finançables pour 1000 euros de mensualité. Ce n’est tout de même pas donné pour un studio…

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation