Immobilier : poursuite de la hausse des prix dans l’ancien

Toujours pas d’accalmie sur le front de l’immobilier. Dans l’ancien, les prix signés des appartements anciens ont progressé en janvier 2020 de 4,9% sur un an, contre +3,5% il y a un an à la même époque, révèle le dernier baromètre mensuel de SeLoger.

La hausse des prix est néanmoins moins rapide sur le marché des appartements (+4,4%) que sur celui des maisons (+5,6%). « Les évolutions récentes des prix n’indiquent cependant pas de ralentissement de la hausse : comme cela se confirme dans de nombreuses grandes villes, les déséquilibres de marché perdurent et alimentent les évolutions des prix. En dépit des niveaux de prix pratiqués, les vendeurs hésitent encore à faire preuve de modération », souligne le baromètre.

Ce renforcement des tensions sur les prix se constate dans la plupart des grandes villes de l’Ouest avec plus de 11% d’augmentation sur un an à Angers, Brest et Nantes. Le renforcement de la hausse des prix s’observe aussi depuis la fin de l’été dernier sur Lyon (+9,4%) ou sur Marseille (+7,1%).

Plus de 11 000 euros le m2 à Paris

À Paris, le prix moyen a franchi le seuil des 11 000 euros le mètre carré en janvier 2020, soit une progression de 5,4% sur un an. Ce seuil est d’ailleurs dépassé dans 11 des 20 arrondissements parisiens, avec un pic à 13 477 euros/m2 en moyenne dans le 6ème ou 13 991 euros/m2 dans le 7ème.

Toutefois, « l’évolution récente des prix affichés pour les biens nouvellement proposés à la vente ne laisse guère de place pour un rebond du rythme de progression des prix signés. D’ailleurs, fait exceptionnel, les prix affichés avaient reculé durant une grande partie de l’automne 2019 », ajoute SeLoger.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation