La future demeure de Roger Federer fait polémique

Roger Federer ne fait pas toujours l’unanimité. Si l’actuel numéro 3 mondial de tennis est souvent cité comme modèle dans le monde du sport, certains de ses projets personnels provoquent des remous.

En effet, le « Maestro » vient de faire l’acquisition en Suisse d’une parcelle de 16 000 mètres carrés dans la baie de Kempraten, qui jouxte la ville de Rapperswil-Jona. Cette propriété bénéficie d’un accès direct au lac de Zurich.

Seulement, une association s’inquiète de voir les rivages devant la maison du Bâlois être privatisés, comme le relatait il y a quelques jours la presse helvète. « En tant qu’idole du tennis mondial, Roger Federer doit montrer l’exemple », estime l’Association rives publiques, dont les propos sont rapportés par Le Nouvelliste.

L’organisme se bat pour que les rives des lacs de Suisse soient accessibles à tout le monde, s’appuyant sur plusieurs articles de loi, mais ces derniers sont controversés.

Permis de construire déjà octroyé

Dans une lettre adressée aux autorités de la commune et du canton de Saint-Gall que s’est procurée le Blick, le président de l’association, Victor von Wartburg, demande à ces dernières qu’elles imposent à Roger Federer de créer un accès aux rives devant sa propriété.

Selon le journal helvète, la commune ne donnera pas suite à ce courrier, estimant que Roger Federer ne saurait être traité plus sévèrement que les autres propriétaires qui ont privatisé leur accès au lac. Par ailleurs, le permis de construire ayant déjà été délivré, l’opposition de Rives publiques arrive trop tard. Enfin, le président de la commune rappelle dans le Zürichsee-Zeitung que sur les 14 kilomètres de rivages de la localité, seuls 4 ne sont pas accessibles.

Roger Federer aurait déboursé entre 40 et 50 millions de francs suisses (soit entre 35 et 45 millions d’euros) pour s’offrir cette propriété.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation