Une étude pointe le risque d’une bulle immobilière à Paris

Les prix de l’immobilier à Paris se sont-ils emballés au point d’atteindre des niveaux injustifiés ? Selon une étude publiée par la banque UBS et relayée par Capital, le risque de bulle immobilière a augmenté en zone euro et il est jugé relativement important dans la capitale française. Et dans la moitié des villes analysées, une surévaluation significative des marchés immobiliers ont été constatés.

« Au niveau mondial, l’incertitude économique fait plus que compenser l’effet de la baisse des taux d’intérêt sur la demande de logements urbains. Dans certaines parties de la zone euro, les taux bas ont encore contribué à pousser les valorisations immobilières en territoire à risque de bulle, » a expliqué Mark Haefele, Chief Investment Officer, UBS Global Wealth Management.

Pénurie de logements

Cette inquiétude est motivée par l’évolution des prix à Paris, où la majorité des arrondissements affichent des prix au mètre carré supérieurs à 10 000 euros. La raison ? Une offre limitée de biens disponibles.

« Dans le centre de la capitale, il y a pénurie de produits à vendre et la demande est forte pour des biens de qualité », indique Nathalie Naccache, présidente du groupement d’agences Fortis Immo dans un article du Figaro. En l’espace d’un an, les hausses ont été notables.

« Si l’on semble atteindre des limites de valeurs pour les produits dits classiques, les biens rares en étage élevé, lumineux avec une terrasse, continuent de voir leur cote grimper », ajoute Nathalie Naccache. Ainsi, rue Saint-Honoré, un appartement de 80 m2 au 4e et dernier étage sans ascenseur s’est adjugé 16 000 €/m2.

Paris ville la plus chère en Europe

Hormis Paris, d’autres villes comme Francfort font partie des marchés où il existe un risque de bulle immobilière. L’étude cite également Munich, Toronto, Hong Kong, Amsterdam et Vancouver. En revanche, ces craintes sont écartées à Londres avec la perspective du Brexit, qui a entraîné un recul des prix.

« L’achat d’un appartement de 60 mètres carrés dépasse le budget des personnes qui gagnent un revenu annuel moyen dans le secteur des services hautement qualifiés dans la plupart des villes du monde « , souligne UBS.

À Paris, devenir propriétaire d’un tel bien représente environ 15 fois son salaire annuel. Sur cette base, la capitale française est la ville la plus chère en Europe.

Le rapport prix sur loyer à Paris s’élève à 35 contre 27 en 2019. Seules Hong Kong, Munich et Zurich affichent un ratio plus important.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation