Epargne retraite : acheter sa résidence principale permet le déblocage anticipé du PER

L’argent placé sur un plan d’épargne retraite est théoriquement bloqué jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite. Toutefois il existe des conditions qui permettent de débloquer à tout moment votre PER, comme l’achat de sa résidence principale. 

Souscrit à titre individuel ou collectif (via l’entreprise), le plan d’épargne retraite (PER) permet de vous constituer un complément de retraite tout en réalisant des économies d’impôt dès aujourd’hui. Le principe : au moment de votre départ en retraite, vous pouvez récupérer votre épargne sous forme de rente ou de capital (ou une combinaison des deux).

Mais il existe des conditions qui vous permettent de débloquer votre PER à tout moment, sans attendre l’âge légal de départ à la retraite (62 ans aujourd’hui). Ainsi, il est possible de retirer les fonds avant la retraite pour acheter sa résidence principale.

Les autres cas de déblocage anticipé

D’autres cas permettent de débloquer son PER avant la retraite.

En voici la liste :

  • L’invalidité du bénéficiaire, de ses enfants, de son époux (ou épouse) ou de son partenaire de Pacs ;
  • Le décès de l’époux (ou épouse) ou du partenaire de Pacs ;
  • L’expiration des droits aux allocations chômage ;
  • Le surendettement (la commission de surendettement doit en faire la demande) ;
  • La cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.

Fiscalité attractive

De nouveaux produits d’épargne retraite sont disponibles pour les épargnants depuis bientôt un an : le PER individuel, le PER obligatoire et le PER collectif. Ils font suite à l’application de la loi Pacte relative à la croissance et la transformation des entreprises, dont l’objectif est de renforcer l’attractivité de l’épargne de long terme et de l’orienter davantage vers le financement des entreprises.

L’un des avantages du nouveau plan d’épargne retraite, c’est la fiscalité attractive. Dès la souscription de votre PER, vous pouvez en effet déduire les versements volontaires (et non ceux issus de l’épargne salariale, si vous souscrivez un PER avec l’aide de votre entreprise) de votre revenu imposable, dans des limites indexées chaque année sur le plafond annuel de la Sécurité sociale (32.419 euros et jusqu’à 76.100 euros pour les travailleurs non-salariés en 2020).

À noter que lors de votre départ en retraite, le régime fiscal qui s’applique dépendra du régime dont vous avez bénéficié à l’entrée et du type de sortie choisi (rente ou capital, ou un mix des deux).

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation