Emprunter en couple présente des avantages

Quand on a trouvé sa moitié, on peut faire plein de choses : voyager, sortir, partager des moments inoubliables… mais aussi acheter un toit. En effet, investir à deux présente un certain nombre d’avantages, comme le montre une étude de Vousfinancer, selon laquelle les banques préfèrent les couples.

« Les couples sont des clients de choix pour les banques. Lorsqu’ils achètent a deux, ils ont souvent plus d’apport, mais surtout des revenus plus élevés qui donneront lieu à une double domiciliation des salaires, avec l’ouverture de deux comptes bancaires – voire 3, s’il y a un compte joint – et la souscription de livret A, PEL ou assurance-vie dans les années futures, lors de la naissance des futurs enfants », souligne Sandrine Allonier, responsable des relations banques chez Vousfinancer.

La spécialiste ajoute que « lorsqu’il y a deux emprunteurs, le risque de perte d’emploi et de non remboursement du crédit ne repose pas que sur une seule personne, ce qui sécurise davantage le projet aux yeux des banques ».

Des profils « plus intéressants »

Parmi les clients de Vousfinancer, près de 70% des emprunteurs sont en couple même si seule la moitié d’entre eux sont mariés. Ce chiffre monte même à 70% chez les 40-49 ans et même à 73% chez les 30-39 ans. Pour les banques, ces profils « sont plus intéressants et bénéficient de conditions plus avantageuses », souligne le courtier en crédit (175 agences).

Le spécialiste cite l’exemple d’une banque qui demande à un célibataire d’avoir 20.000 euros de revenu net fiscal annuel minimum pour obtenir un crédit, contre 35.000 euros pour un couple. Dans une autre, pour bénéficier des taux les plus bas, les revenus doivent dépasser 35.000 euros pour un emprunteur mais « seulement » 50.000 euros pour un couple.

Il en est de même pour le « reste à vivre » qui correspond à la part des revenus qu’il reste au ménage pour financer les dépenses courantes une fois les charges d’emprunts payées, et déduite des impôts pour certaines banques. Ce reste à vivre exigé par les banques sera proportionnellement plus faible pour un couple. Dans l’une d’entre elles, il doit être au minimum de 700 euros pour une personne seule mais 800 euros pour un couple. Dans une autre banque le reste-à-vivre doit être de 750 euros minimum pour un célibataire mais 1200 euros pour un couple (et 250 euros par enfant à charge).

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation