Crédit immobilier : les taux d’intérêt se stabilisent

Comme chaque mois, Empruntis fait le point sur l’évolution des taux de crédit immobilier. Et en ce début du mois de mars, l’heure est globalement à l’accalmie. « Sur un total de 32 barèmes reçus de la part de nos partenaires bancaires, nous avons relevé que 15 sont stables, 4 sont en baisse (de 10 centimes en moyenne), et 13 barèmes sont en hausse », a indiqué le courtier dans un communiqué publié ce vendredi 2 mars.

Ces augmentations n’ont rien d’alarmant puisqu’elles sont de l’ordre de 5 centimes en moyenne, a toutefois affirmé le professionnel. Ainsi, aucun taux moyen ne bouge ce mois-ci par rapport au mois dernier. Quant aux taux mini, ils augmentent légèrement sur 4 durées : 10, 15, 20 et 25 ans.

Les banques à l’assaut des nouveaux clients

Selon Cécile Roquelaure, Directrice de la communication et des études d’Empruntis, cette globale stagnation signifie que « dans l’ensemble, les banques ont des objectifs élevés pour 2018, alors que dans le même temps, elles confirment nos annonces concernant le recul de la demande en ce début d’année. Elles ont donc, toutes, la volonté de rester dans la course et espèrent présenter des barèmes suffisamment attractifs. Pour autant, il existe des écarts qui peuvent rester significatifs en fonction des profils, des banques, des secteurs géographiques. »

Si les établissements bancaires affichent peu d’évolutions sur leur grille de taux de prêt immobilier, ils sont aussi prêt à réaliser des décotes importantes, poursuit Empruntis. En effet, les acquéreurs sont moins nombreux sur le marché immobilier, alors que les prix continuent de monter.

Si les banques souhaitent conquérir de nouveau clients, elles ont donc tout intérêt de présenter des taux d’emprunt bas. Ainsi, les futurs emprunteurs ont aujourd’hui, plus que jamais, tout à gagner à mettre les banques en compétition pour réaliser leur crédit immobilier, conclut le courtier.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation