Pourquoi les charges de copropriété risquent encore d’augmenter

Les charges de copropriété ne sont pas prêtes de baisser. C’est ce que laisse entendre une récente étude de MeilleureCopro, société accompagnant les propriétaires d’un appartement et leurs syndics pour réduire les charges de copropriété, qui estime déjà à plus de 3% la hausse de la facture en France sur 2018.

Certaines villes comme Toulouse, Montpellier et Marseille ont même connu une flambée d’environ 5% des charges entre 2017 et 2018. Selon MeilleureCopro, ce phénomène s’explique par la forte augmentation des sinistres (+20% de dégâts des eaux en 2018), la hausse des honoraires de syndic (jusqu’à +20,6% à Lyon) et les variations des températures.

Prix du gaz et de l’électricité en hausse

Parmi les autres postes qui plombent la facture, on peut citer l’électricité dont les prix vont bondir de 5,9% dès juin 2019, mais également le gaz avec la hausse continue de la Taxe Intérieure sur la Consommation de gaz naturel.

Concernant les résidences équipées d’espaces verts, MeilleureCopro constate des hausses importantes des contrats d’entretien liées à la loi LABBE sur l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires tels que le glyphosate dans les copropriétés.

Dans l’assurance, MeilleureCopro met aussi en avant l’explosion des impayés de charges en copropriété (+29% en 10 ans) qui amène les syndics à souscrire des assurances de plus en plus chères contre les impayés.

Enfin, l’étude évoque l’instauration d’un 13e mois pour les gardiens d’immeubles dans les 5 années à venir, ce qui pourrait entraîner à terme +7% de hausse de leur rémunération. Autant d’éléments qui vont dans le sens d’une hausse des charges de copropriété…

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation