La vente des maisons-bulles relancée par trois surenchères

Capture YouTube

C’est le grand retour des maisons-bulles ! La vente de cet ensemble de onze maisonnettes en forme de bulles situées dans les Vosges, qui avaient été adjugées 120.000 euros le 3 mai, a été relancée par trois surenchères au cours du délai légal de dix jours, peut-on lire ce mercredi dans Le Figaro, citant l’AFP.

La vente de ces biens atypiques conçus par l’architecte suisse Pascal Haüsermann « va repartir avec une mise à prix de 132.000 euros », a expliqué Alain Bégel, l’avocat de Christophe Péchet, un particulier âgé d’une cinquantaine d’années et originaire des Vosges qui avait initialement remporté la vente aux enchères.

La mise à prix était de 100.000 euros et seuls trois enchérisseurs s’étaient manifestés. Rappelons que cet ensemble immobilier avait été mis en vente de manière « classique » dès 2015 au tarif affiché de 800.000 euros…

Selon le journal, la loi permet de nouvelles surenchères d’un montant supérieur d’au moins 10% pendant dix jours après la vente aux enchères. Une seconde audience aura lieu dans deux à quatre mois.

« C’est une bonne nouvelle pour nous », souligne Bruno Tourmen, l’un des propriétaires. « Notre huissier de justice nous avait prévenus que le système des surenchères immobilières en adjudication judiciaire se passe comme ça : les personnes qui veulent acheter attendent de voir à quel prix (le bien immobilier) part en première instance et surenchérissent », a-t-il ajouté.

Les maisons-bulles, composées d’une structure métallique et de voile de béton projeté, ont été installées en 1967 par Pascal Haüsermann à Raon-l’Etape. L’ensemble immobilier avait été classé aux monuments historiques en 2015.

Réalisez votre estimation gratuite en 3 minutes

Démarrer l'estimation